Le Rachat crédit pour les seniors : c’est possible !

Le passage à la retraite est synonyme de baisse de pouvoir d’achat… Encore plus si on a des crédits sur le dos.
Il est alors peut-être temps d’envisager un rachat de crédit visant à réduire les mensualités et même à se projeter sur de nouveaux projets.
Que vous soyez un senior actif, une personne prenant d’ici peu la retraite ou déjà retraité, vous avez de plus en plus la possibilité de souscrire ce type de dispositif financier, surtout si vous faites appel à un spécialiste en rachat de crédit pour les séniors.
Voici en quelques réponses pourquoi on peut dorénavant après 60 ans mettre en place un regroupement des crédits contractés.

Une définition simple

Le rachat de crédit est aussi connu sous le nom de restructuration de dettes ou, comme écrit plus haut, regroupement de crédits. Cette dernière formule définit bien le procédé.
Tout d’abord, vous avez contracté plusieurs crédits.
Qu’ils concernent des crédits immobiliers ou simplement finançant des travaux ou des achats (crédits à la consommation), la liste est longue des dettes pouvant être regroupées. Vous pouvez aussi y inclure le remboursement des découverts bancaires. Ne sont exclus que quelques dettes issues du milieu professionnel : reversement de la TVA, règlement de l’URSSAF et dettes professionnelles.
Chaque mois, vous réglez plusieurs mensualités à plusieurs créanciers.
Le processus consiste à faire appel à un organisme financier. Celui-ci va rembourser toutes vos dettes auprès de vos créanciers et vous proposer de payer une seule mensualité d’un montant moindre que l’ensemble de tous vos crédits. Évidemment, la durée de remboursement sera plus longue.
Bien sûr, l’organisme financier prendra en compte vos revenus, vos charges, votre niveau d’endettement et votre capacité à rembourser. Le but est de parvenir à un niveau d’endettement de 33 % environ.

Quels avantages pour les seniors ?

Le rachat de crédits rallonge la durée de remboursement. On a par conséquent tendance à croire qu’à partir d’un certain âge, on n’est plus concerné par ce genre d’opération financière. Or il n’en est rien et ce pour plusieurs raisons.

  • – L’allongement de la durée de la vie. C’est un fait : on vit plus longtemps et les organismes financiers l’ont intégré dans leur calcul. On trouve des remboursements qui peuvent courir jusqu’à 95 ans pour les personnes propriétaires ! Il convient bien sûr de souligner aussi que cela engage vos héritiers qui devront éventuellement apurer vos dettes.
  • – La multiplication des organismes financiers. Avec l’essor d’internet, il existe de plus en plus d’organismes financiers et donc une concurrence qui fait baisser les taux et rend plus « souples » les conditions d’obtention de crédits, de restructuration des dettes, etc.
    Attention quand même aux arnaques, vérifiez bien que l’organisme qui vous fait des propositions alléchantes est bien officiel.
  • – Des taux moins élevés. Les crédits à la consommation ont vu leurs taux dévisser. Pratiquer le regroupement des dettes est une bonne façon de retrouver des taux bien moins élevés qu’il y a quelques années. Attention, cela n’a rien à voir avec une renégociation des crédits qui peut être aussi une solution, bien qu’elle paraisse moins aisée à mettre en place surtout lors d’un cumul de crédits.
  • – Un patrimoine en jeu. Souvent, les retraités sont propriétaires et peuvent alors garantir le rachat de crédit immobilier grâce à une hypothèque. Dans ces cas-là, les conditions seront plus flexibles et on peut regrouper crédits à la consommation et prêts immobiliers.
    Pour les retraités non propriétaires, une caution bancaire peut être demandée. Elle peut être avancée par des assurances, des mutuelles ou des établissements financiers.
    Enfin, les prêteurs peuvent vouloir une cession sur pensions, soit un paiement directement prélevé sur vos revenus (comme sur le salaire lors de la période l’activité), une manière d’obtenir des conditions très intéressantes et de rassurer les organismes financiers.

    Un coup de pouce non négligeable

    Pour les seniors, qu’ils soient retraités ou en passe de l’être, ce rachat de crédits est un bon moyen d’anticiper la baisse de revenus. Ce système permet aussi de redonner un petit coup de pouce pour continuer à faire des projets en ayant une base de solvabilité plus élevée.
    Regrouper ses créances s’avère dès lors un bon moyen pour pouvoir refaire un crédit notamment immobilier.
    Il peut être judicieux de commencer l’opération financière un peu avant le départ à la retraite pour obtenir un remboursement dégressif : mensualités élevées durant les derniers temps de travail et plus faibles ensuite lors de la retraite.
    Pour conclure, n’hésitez pas à faire les démarches en vue d’un rachat de crédits, y compris après 60 ans. Comme pour toute démarche financière, ne vous précipitez pas et faites jouer la concurrence. Pour éviter de trop gros frais et d’éventuelles arnaques, vous pouvez vous faire aider, entre autres par des courtiers qui sauront ce à quoi (taux, durée, frais, etc) vous pouvez vous attendre.

  • janvier 8, 2020
  • rac
Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: